Michel Rein Logo
Abigail DeVille: Bronx Heavens

MUSEUM EXHIBITION

Abigail DeVille: Bronx Heavens

The Bronx Museum of the Arts, USA

Oct. 12, 2022 - Apr. 09, 2023

Abigail DeVille: Bronx Heavens examines the myths and realities of local, familial and ancestral histories and the convoluted notion of freedom in a country fraught with oppression and racism. In particular, The Bronx has served as a sanctuary for immigrant and migrant communities over the last 120 years, including for Abigail DeVille and several generations of her family who have lived in the area and were part of the Great Migration. With a humanizing lens, DeVille's work utilizes found materials and detritus to unearth forgotten narratives of communities of color. When these communities seek to reach another realm in pursuit of happiness, what does freedom mean? DeVille describes freedom as “amorphous, shapeshifting, and elusive” as her work further explores issues of identity, culture, and class.

The North gallery is transformed into a large-scale installation that includes a living room space housing paintings and sculptures related to familial histories and history of the Bronx. DeVille investigates how history is understood through family members and their belongings, drawing connections between people. Situated throughout the space are several “Libertas” sculptures inspired by the Roman Goddess of liberty who became the patron of freed enslaved people in Roman society. Juxtaposing materials that represent contradictory symbols of freedom, the pieces evoke complex narratives. A floor-to-ceiling monument of mannequin parts that are shrouded with a dark, punctured covering serves as an homage to the unknown inhabitants of the Bronx, referencing their invisible labor and layers of history that have been erased.

In the lobby is a space capsule, in which visitors are invited to enter, share their stories as if in a confessional booth, and be transported. With the sculpture comprising elements of an ancient temple, DeVille's work creates a sense of time travel. On select days prior to the opening and during the course of the show, the space capsule travels to outdoor cultural festivals, schools, and senior centers in the Bronx to collect stories. Employing remnants entwined with their own pasts along with visitors' participation and perspectives, DeVille constructs archives and memories of personal and collective stories.

Visitors can listen to the recordings in a large monolithic sculpture, which is a nod to Stanley Kubrick's 2001: A Space Odyssey and a reminder of the past as we move forward. An installation comprising vintage television monitors examines different aspects of The Bronx's history over the last 100 years. Overhead is a phoenix-like UFO sculpture, a spiritual and allegorical creature that symbolizes renewal and eternity.

DeVille's exhibition reminds us that history is incomplete and provides a way for all to contribute their counter narratives and participate in space travel. Investigating the slippage of time, Bronx Heavens explores how humans and the land are part of the same cosmos—interconnected and entwined—-where past, present, and future collide. The exhibition invites visitors to imagine and experience alternative narratives, providing a portal to the future and hope through a critical lens.

Abigail DeVille: Bronx Heavens is curated by Eileen Jeng Lynch, Curator of Visual Arts, Wave Hill.
 
 
 
Abigail DeVille : Bronx Heavens examine les mythes et les réalités des histoires locales, familiales et ancestrales et la notion alambiquée de liberté dans un pays marqué par l'oppression et le racisme. Le Bronx a notamment servi de sanctuaire aux communautés d'immigrants et de migrants au cours des 120 dernières années, y compris pour Abigail DeVille et plusieurs générations de sa famille qui ont vécu dans la région et ont participé à la Grande Migration. Dans un souci d'humanisation, l'œuvre de DeVille utilise des matériaux trouvés et des détritus pour déterrer les récits oubliés des communautés de couleur. Lorsque ces communautés cherchent à atteindre un autre royaume à la recherche du bonheur, que signifie la liberté ? DeVille décrit la liberté comme "amorphe, changeante et insaisissable", alors que son travail explore davantage les questions d'identité, de culture et de classe.

La galerie nord est transformée en une installation à grande échelle qui comprend un espace salon abritant des peintures et des sculptures liées aux histoires familiales et à l'histoire du Bronx. DeVille étudie la manière dont l'histoire est comprise à travers les membres de la famille et leurs biens, établissant des liens entre les gens. Plusieurs sculptures "Libertas", inspirées de la déesse romaine de la liberté qui est devenue la protectrice des esclaves libérés dans la société romaine, sont réparties dans l'espace. Juxtaposant des matériaux qui représentent des symboles contradictoires de liberté, les pièces évoquent des récits complexes. Un monument du sol au plafond, composé de parties de mannequins recouvertes d'un revêtement sombre et perforé, rend hommage aux habitants inconnus du Bronx, évoquant leur travail invisible et les couches de l'histoire qui ont été effacées.

Dans le hall d'entrée se trouve une capsule spatiale, dans laquelle les visiteurs sont invités à entrer, à partager leur histoire comme dans un confessionnal, et à être transportés. Avec la sculpture comprenant des éléments d'un temple ancien, l'œuvre de DeVille crée un sentiment de voyage dans le temps. Certains jours avant l'ouverture et pendant la durée de l'exposition, la capsule spatiale se rend dans des festivals culturels en plein air, des écoles et des centres pour personnes âgées du Bronx pour recueillir des histoires. En utilisant des vestiges liés à leur propre passé ainsi que la participation et les perspectives des visiteurs, DeVille construit des archives et des souvenirs d'histoires personnelles et collectives.

Les visiteurs peuvent écouter les enregistrements dans une grande sculpture monolithique, qui est un clin d'œil au film 2001 : L'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick et un rappel du passé alors que nous allons de l'avant. Une installation composée de moniteurs de télévision vintage examine différents aspects de l'histoire du Bronx au cours des 100 dernières années. Au-dessus se trouve une sculpture d'OVNI en forme de phénix, une créature spirituelle et allégorique qui symbolise le renouveau et l'éternité.

L'exposition de DeVille nous rappelle que l'histoire est incomplète et offre à tous la possibilité d'apporter leur contre-récit et de participer au voyage dans l'espace. Enquêtant sur le glissement du temps, Bronx Heavens explore la façon dont les humains et la terre font partie du même cosmos - interconnectés et entrelacés - où le passé, le présent et le futur se heurtent. L'exposition invite les visiteurs à imaginer et à vivre des récits alternatifs, offrant un portail vers l'avenir et l'espoir à travers un regard critique.

Abigail DeVille : Bronx Heavens est organisée par Eileen Jeng Lynch, conservatrice des arts visuels, Wave Hill.