Peintures Plasmiques,  

Jean-Pierre Bertrand

.  March 18th, 2006 - April 26th, 2006

Close

Peintures Plasmiques

Jean-Pierre Bertrand

03.18.2006 - 04.26.2006



La galerie Michel Rein est heureuse de présenter Peintures Plasmiques, la deuxième exposition personnelle de Jean-Pierre Bertrand à la galerie après Passing Through (2002).


Les peintures plasmiques sont l’empreinte d’un corps transparent, au ras, au plus proche du volume de plexiglas. L’empreinte affleure à la surface, demeure fraîche, ne coagulera pas. Elle semble être un creux dans l’uniformité cadrée de la surface. Les cadres qui l’entourent sont, selon, facteurs d’apparition ou de disparition des empreintes dans la surface qu’ils circonscrivent, en particulier les cadres en matière noire, alors que le rôle des cadres meulés, argentés mats, serait de s’en écarter, de la laisser vivre. Ils se veulent neutres, la neutralité étant en soi un choix.


Les formats nommés RED suivi de chiffres sont rouges. Le rouge acquiert un fort pouvoir de coagulation mélangé à une faible quantité de miel. Les formats Y.G. sont jaune vert, les papiers sont imprégnés d’un medium employé dans le peinture à l’huile. La légère nuance colorée est le résultat du trajet du rayon lumineux après qu’il a traversé le papier au medium pratiquement translucide, rebondi sur un fond coloré jaune vert que les papiers occultent pour les traverser à nouveau en sens inverse. Il y a translation optique au sein de la très faible épaisseur du cadre.


Les trois travaux en néon, association de deux ensembles de lettres-mot placés l’un sous l’autre dont l’un est en lettres blanches et l’autre en lettres en couleur, accompagnent les surfaces, les somment de révéler leur jouissance à apparaître qui n’a d’égal que l’effet de leur propre disparition à l’intérieur du cadre. Ils sont en résonance avec le phénomène du vivant dans une dualité énigmatique.



Jean-Pierre Bertrand
Paris, le 22-02-06

/